Les deux gardiens de la paix avaient Ă©tĂ© placĂ©s en garde Ă  vue dans le cadre d’une enquĂȘte confiĂ©e Ă  l’Inspection gĂ©nĂ©rale de la police nationale pour « violences volontaires ayant entraĂźnĂ© la mort sans intention de la donner ».

Les deux policiers soupçonnĂ©s d’avoir tuĂ© par balles dimanche soir Ă  Paris un homme sans-abri de 49 ans qui les menaçait avec « une arme a priori factice », ont vu leur garde Ă  vue levĂ©e ce lundi aprĂšs-midi, sans poursuites judiciaires Ă  ce stade, a indiquĂ© lundi le parquet.

L’article du Parisien ici