Le maire de Bruguières a préféré désarmer provisoirement ses policiers municipaux après avoir été alerté par un médecin inquiet de la mauvaise ambiance dans le service.

L’article complet de La Dépêche ici