Alex

Un cri de femme les interpelle. « Nous étions à côté des bosquets à quelques mètres du miroir d’eau, les cris venaient du fleuve », précise Alex. Dans un geste qui lui paraît naturel, le quadra se rapproche pour découvrir ce qu’il décrit comme « une scène d’une violence inouïe ».

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici